L’humain au cœur de l’ingénierie
 

Vivaldis, un projet qui valorise le bois des forêts communales

INAUGURATION - Les deux partenaires, Val-de-Ruz et Viteos, ont présenté le chauffage à distance de Cernier-Fontainemelon, opérationnel depuis octobre.

Le projet de chauffage à distance (CAD) de Cernier-Fontainemelon «a soufflé le chaud et le froid avant de voir le jour», soulignait Josette Frésard, présidente du conseil d’administration de Vivaldis, hier, lors de l’inauguration de l’installation. A cette occasion, quelque 140 personnes étaient rassemblées sur le site d’Evologia, où le chauffage a été bâti. Autorités communales et personnes qui ont collaboré de près ou de loin au projet ont pu ainsi découvrir l’imposante infrastructure dotée d’une chaufferie à bois.

Vivaldis, c’est le nom du CAD mais également de la société créée par Viteos et la commune de Val-de-Ruz. De leur partenariat privé-public est né un chauffage à distance écologique et de proximité. Opérationnel depuis le mois d’octobre, le CAD alimente en chaleur habitants et entreprises de presque trente bâtiments à l’heure actuelle. «A terme, d’ici deux ans, il en chauffera une centaine», a indiqué Jakob Büchi, chef du projet Vivaldis.

Le CAD est un exemple d’utilisation locale de ressources renouvelables avec du bois issu uniquement de la région. Le conseiller communal en charge de l’Energie, François Cuche, n’a d’ailleurs pas dissimulé sa joie, mettant en exergue la valorisation du patrimoine forestier communal. «Nous sommes les propriétaires fonciers de la plus grande forêt du canton avec 3300 hectares de forêts.» En outre, vu le prix du bois sur le marché, celui-ci n’est pas facile à écouler actuellement. «C’est donc une excellente solution pour le valoriser», poursuit l’édile. D’autant que même du bois de mauvaise qualité, comme des branches tordues, peut être utilisé.

La fusion a étendu le périmètre

«Avec la fusion, nous avons reçu de bons et de mauvais héritages. Le CAD est clairement un projet positif qui vise l’autonomie énergétique de Val-de-Ruz. Il est arrivé comme une cerise sur le gâteau», s’est réjoui François Cuche.Si au départ, l’idée d’un CAD est née dans l’ancienne commune de Cernier en 2010, la fusion a permis d’étendre le projet à Fontainemelon. Le chef de l’Energie a précisé que le périmètre pourrait être étendu dans le futur. «C’est programmé pour la prochaine législature.»

Le cad en chiffres :

100 Le nombre de bâtiments qui seront alimentés en chaleur par le CAD d’ici 2017 (équivalent de 3200 habitants). Aujourd’hui, 26 bâtiments sont déjà chauffés.

18 000 Le nombre de m3 de plaquettes de bois utilisées par année par le CAD. Du bois provenant des forêts de Val-de-Ruz.

2800 Le nombre de tonnes de CO2 économisés par année grâce au CAD.

18,5 L’investissement total en millions de francs pour le CAD, dont 500 000 francs par Val-de-Ruz, 4 millions de fonds propres par Viteos. Le reste est constitué de financements extérieurs.

 Reportage de Canal Alpha

 http://www.canalalpha.ch/actu/un-chauffage-au-bois-pour-cernier-et-fontainemelon/

 

Retour