L’humain au cœur de l’ingénierie
 

Une mise en zone 30 pour garantir la sécurité des usagers et réduire la circulation


Le tronçon entre le rond-point de la gare et le ruisseau de Châtillon, à la rue de l’Avenir, à Courtételle, ainsi que les rues latérales sont désormais en zone 30. Un crédit de deux millions de francs avait été voté pour le projet.

«Le service des eaux intercommunal de Courtételle-Courfaivre devait remplacer une conduite d’eau potable à la rue de l’Avenir, car elle était insuffisante au niveau du diamètre. À cela s’est ajouté un projet de pose d’une conduite de gaz, et puis de conduites électriques», explique Raphaël Riat, directeur des travaux au sein du bureau bruntrutain d’ingénierie RWB, en évoquant la genèse de la zone 30.

Au vu de ces travaux, les autorités communales et le bureau d’ingénierie se sont demandé ce qui pouvait être fait au niveau de la superstructure routière et de la sécurité des usagers.

Un automobiliste flashé à 146 km/h

Il faut en effet savoir qu’il y a des automobilistes qui roulaient vite, même très vite, dans le secteur. «On a fait des contrôles avant la mise en zone 30. Les vitesses étaient excessives et dangereuses», explique Marc Hänni, conseiller communal en charge de l’urbanisme et des travaux publics. «Une voiture a même été flashée à 146 km/h, alors que la limite était fixée à 60 km/h», précise Raphaël Riat.

Outre le nouveau régime de circulation, des obstacles, comme des dosd’âne, ont été aménagés afin de réduire la vitesse des automobilistes. Le gabarit de la route a de plus été réduit et les trottoirs ont été élargis. En cas de croisements difficiles, il est toutefois possible de mordre sur les trottoirs grâce à leur bordure inclinée.

Autre mesure pour garantir la sécurité des piétons: l’installation d’un radar sympathique. Celui-ci remplit visiblement bien son rôle, puisque les conducteurs lèvent le pied lorsqu’ils voient qu’ils roulent trop vite.

Les nouvelles mesures visent aussi à réduire le trafic dans ce secteur du village. «On aimerait que les automobilistes circulent sur la route de Courtemelon et non dans une zone résidentielle», déclare Marc Hänni.

Moins vite mais plus bruyant

Les riverains sont satisfaits des changements, à l’image de Christian Sticchi, propriétaire du garage Magtechnique Sàrl: «Les vitesses ont nettement diminué et la circulation aussi.» Seul ombre au tableau, les nuisances sonores ont augmenté parce que les véhicules roulent dorénavant avec des rapports de vitesses plus basses. À noter que les CFF ont profité des travaux pour rénover le parking de la gare, qui était en très mauvais état.

 

Retour