L’humain au cœur de l’ingénierie
 

Projet ConviviaCité de St-Imier distingué à Zurich

 

Récompenser les aménagements qui améliorent l’attractivité et la convivialité des espaces publics. C’est le but du « Flâneur d’or – Prix des aménagements piétons ». Parmi la dizaine de distinctions délivrées à Zurich, se trouve la ville de Saint-Imier et son projet ConviviaCité.

 

site Flâneur d’or :      http://www.flaneurdor.ch/

présentation du projet :    http://www.flaneurdor.ch/home/page.aspx?page_id=5648&archive_id=10787

rapport du jury :          http://www.flaneurdor.ch/download/17/box/0_1_dl_fdo_jurybericht_f.pdf 

 

Voici ce qu’écrivait Barbara Egger-Jenzer présidente du Conseil-exécutif du canton de Berne

à l’annonce de cette nouvelle:

Encore un projet mené à bien dans le canton de Berne qui remporte le prix national « Flâneur d’Or». Il a été réalisé dans la cité horlogère de Saint-Imier et s'est vu décerner une récompense cet après-midi. Son nom ? «ConviviaCité ».


Cette nouvelle me réjouit beaucoup, car elle montre que notre Direction est sur la bonne voie.

« ConviviaCité », cela signifie aussi mariage réussi entre réaménagement de la traversée de la localité de Saint-Imier et zone agréable pour les piétons. Le projet a été conçu selon le modèle bernois. Ce dernier, fondamentalement non idéologique, préconise la coexistence entre les différents usagers de la route plutôt que la prédominance de l'un d'entre eux sur les autres : les besoins des automobilistes, des cyclistes, des utilisateurs des transports publics et des piétons bénéficient de la même considération. Ces dernières années, le modèle a déjà valu plusieurs prix à des projets similaires réalisés dans le canton : le réaménagement de la Schwarzenburgstrasse à Köniz, par exemple, celui de la Kalchackerstrasse à Bremgarten, ou encore de la nouvelle Place Centrale à Bienne.

Le centre de Saint-Imier également est traversé par une importante route de liaison du Jura bernois. Cela, nous ne pouvions pas le changer. Voici par contre ce que nous avons pu réaliser : en étroite collaboration avec la Municipalité et la population de Saint-Imier, nous avons réduit la chaussée, élargi les trottoirs, mis à niveau l'espace routier entre les bâtiments et transformé les places aux alentours pour souligner le caractère historique de la vieille ville. Durant les travaux, de nombreux propriétaires de maison ont rénové leur façade, revalorisant ainsi l'espace. Ce processus a été amorcé par notre projet et continue à suivre son cours.



Aujourd'hui, les piétons peuvent flâner en toute sécurité au centre de Saint-Imier.

Cela pourrait bien en inciter plus d'un à laisser la voiture au garage, et être ainsi à l'origine d'une évolution positive. Les statistiques le montrent : un tiers des trajets en voiture concerne des distances inférieures à trois kilomètres, et un trajet sur huit est inférieur à un kilomètre. Si le chemin qui mène à la boulangerie est non seulement court, mais aussi agréable, pourquoi ne pas aller chercher les croissants à pied ou à vélo ?


Cordialement,

Barbara Egger-Jenzer, Directrice de la TTE et présidente du Conseil-exécutif

 

 

 

 

Retour