L’humain au cœur de l’ingénierie
 

Près de 5 millions en faveur des poissons de l'Allaine

Les délégués du Syndicat d’épuration des eaux usées de Porrentruy et environs (SEPE) ont accepté hier un crédit de 4,7millions de fr. afin de traiter les micropolluants arrivant dans la station d’épuration du chef-lieu ajoulot. Ce traitement est obligatoire depuis 2016 pour certaines step, telle celle du SEPE. Car la charge en micropolluants déversés dans l’Allaine est trop lourde pour ce petit cours d’eau. La loi oblige à détruire 80% de ce cocktail composé de médicaments, de produits de ménage et autres additifs, pour préserver la vie du cours d’eau.

Lire la suite en téléchargeant le fichier :  LQJ_SEPE_20170128.pdf


 

Retour